logo-ubac-name

Gérer les préférences en matière de cookies

Notre site Ubac utilise des cookies. Les cookies sont de petits fichiers texte placés sur votre appareil pour stocker des données destinées à être utilisées ultérieurement par les serveurs Web. Ubac utilise des cookies pour mémoriser vos préférences et vos paramètres, vous aider à vous connecter, afficher des publicités personnalisées et analyser les performances de nos sites Web.

    Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur nos sites Web et pour réaliser des statistiques de visite. Politique de confidentialité
    logo-ubac-name
    Dessin d'un colis

    LIVRAISON OFFERTE DÈS 50€ ET RETOURS GRATUITS SOUS 60 JOURS

    Regard
    Réserve naturelle régionale de Cambournet-sur-le-Sor

    Visite : la réserve LPO de Cambournet-sur-le-Sor

    Après avoir visité le musée du textile, la Filature Du Parc et les Tissages A. Calvet (lien), on se rend à la réserve LPO de Cambournet-sur-le-Sor pour continuer notre virée dans le Tarn.

    Guide LPO
    Poste d'observation LPO à la réserve naturelle régionale de Cambournet-sur-le-Sor
    Personne observant des oiseaux à travers des jumelles

    Histoire de la réserve


    Cambournet-sur-le-Sor est la plus petite réserve naturelle d’Occitanie, et la seule du Tarn.
    Elle est artificielle : ancienne carrière de graviers, elle date des années 1980, 1990. C’est la LPO qui a alerté sur la nécessité de créer cet espace suite à l’apparition de hérons dans les années 1970 dans la région.

    Vous l’avez donc compris, l’espère phare de la réserve est le héron. Malgré sa petite taille, elle reste l’une des plus grandes réserves de Midi-Pyrénées pour ces oiseaux. On compte environ 1200 individus, certains assez rares comme le héron crabier, le héron le chevelu, le héron pourpier.

    Réserve naturelle régionale de Cambournet-sur-le-Sor dans le Tarn
    Observatoire LPO de la réserve naturelle de Cambournet-sur-le-Sor

    Le statut de la réserve est celui réserve naturelle régionale, mais elle est également co-gérée par la LPO grâce à une convention qui unit les acteurs étatiques et l’association.

    La LPO est donc co-gestionnaire du site avec la communauté de commune de Soréagou
    . L’organisme s’occupe de la gestion de l’espace, de l’éducation des publics, de l’inventaire des espèces et du suivi scientifique. La région et le département, eux, s’occupent de la partie financement.

    La réserve est barricadée : on ne peut pas rentrer à l’intérieur. Son statut la protège de la pêche, de la chasse et de la cueillette, ce qui en fait une aire préservée des intrusions humaines.

    Espèces de la réserve


    Comme on le disait plus haut, la réserve a été créée pour des espèces qui se sont naturellement implantées dans la zone dans les années 1970. À cette époque, on observait une forte présence du héron pourpré, du blongios nain et du crabier chevelu.

    Héron pourpré
    Blongios Nain
    Crabier Chevelu

    Aujourd’hui, environ 200 espèces d’oiseaux peuvent être observées, dont 58 qui nichent à la réserve. Les habitants ne sont plus les mêmes qu’il y a 50 ou 40 ans : le héron cendré, le grand cormoran, ou la grèbe huppée y ont élu domicile.

    Héron cendré
    Grand Cormoran
    Grèbe Huppée

    Nous avons également admiré des hérons garde boeufs, des fuligules milouin, des bihoreaux gris, mais aussi des tortues de Floride, une espèce invasive. Seuls les hérons cendrés mangent les tortues de Floride quand elles sont jeunes, car elles ont une carapace molle. 

    Héron Garde Boeuf
    Filigule Milouin
    Bihoreaux Gris

    Problématiques 


    À la réserve, nos guides ont aussi soulevé les problématiques auxquelles elles font face. Le changement climatique et les phénomènes météo comme la grêle font de gros trous dans les populations d'oiseaux.

    Avec ce même dérèglement, certains oiseaux ne migrent plus car il y a assez de nourriture pour l’hiver. Il est aussi possible que seule une partie des oiseaux migrent mais il n’est pas encore déterminé les critères qui font qu’un individu partira ou non.

    Autour du lac qui constitue la réserve, il y a une palissade : la réserve est connue des locaux et tout près d’un parc d’activités. Il est commun d’y trouver des déchets. La pollution est l’une des problématiques de la réserve puisqu’elle est proche d’espaces urbanisés.

    Océane, animatrice LPO, observe les oiseaux

    On espère que vous avez apprécié le voyage ! On vous conseille aussi de faire un petit tour sur la page de streaming de la mairie d’Albi pour pouvoir observer le faucon qui niche sur la cathédrale.

    360
    Drag